Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aline Bourdiol-Deloche Céramique Contemporaine
  • : Autodidacte, je modèle la terre depuis 2005. Je travaille par thèmes (je n’aime pas utiliser le mot série !) Je passe de l’un à l’autre, je pars et je reviens comme on se promène dans un labyrinthe aux paysages différents et parfois insolites. J’aime passer des vases cylindres compressés, écrasés aux Cabinnaces sculptures réalisées à partir de plaques d’empreintes d’écorces d’arbres réalisées directement sur les troncs, en martelant la terre avec mon poing. Ensuite je ferai deux ou trois bols à thé en utilisant une petite boule de terre pas plus grosse qu’une mandarine que je perce et presse du bout des doigts. Après une ou deux Gueules Cassées que je réalise à partir d’une plaque de terre que j’applique sur une buche de peuplier déchiqueté à la fendeuse. (J’utilise ce bois car il est très filandreux) … Cette gymnastique des doigts et de l’esprit me permet d’éviter la répétition systématique du geste. Ce qui relie toutes ces pièces entre elles c’est ma relation à la terre, étroite, intime, charnelle, par-dessus tout tumultueuse. Pousser la fibre jusque dans ses derniers retranchements, chercher les frontières de la rupture. J’aime les contrastes, les engobes colorés, les réactions de l’émail dans le feu de l’enfumage, la douceur du polissage et la rudesse de certain effet de matière… Pour éviter la publicité vous pouvez téléchargé gratuitement adblock-plus... Vous pouvez voir un grand nombre de photos sur https://album aline-bourdiol-deloche.over-blog.com
  • Contact
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 10:31

aline bourdiol 017

   

 

 

 Souffle, souffle le vent, souffle sur les flammes du feu

Et dis leur le parfum de la terre.

   Souffle, souffle le vent, souffle sur la braise du feu

Et dis leur les couleurs de la terre.

   Souffle, souffle le vent, souffle sur le feu qui m’habite

Et dis leur la force de ma terre.

    Souffle, souffle le vent, souffle

 Et dis leur comment, quand on s’abandonne à la terre on devient la terre. 

Souffle, souffle le vent, souffle

Et dis leur je suis l’esprit de la terre.

     Souffle, souffle le vent, souffle

Et dis leur je suis les mains de la terre.

   Souffle, souffle le vent, souffle

Et dis leur je suis le cœur de la terre.

   Souffle, souffle le vent, souffle

Et dis leur comment, quant la terre s’abandonne elle vibre avec nous.

   Souffle, souffle le vent, souffle

Et dis leur c’est la forme intérieure de la terre qui bouge avec moi.

   Souffle, souffle le vent, souffle

Et dis leur c’est la forme révélée de la terre qui se tient debout avec moi.

   Souffle, souffle le vent, souffle

Et dis leur c’est la forme aboutie de la terre qui se tient immobile avec moi.

   Souffle, souffle le vent, souffle sur les flammes du feu

Et dis leur j’ai le parfum de la terre.

   Souffle, souffle le vent, souffle sur les braises du feu

Et dis leur j’ai les couleurs de la terre.

   Souffle, souffle le vent, souffle sur le feu qui m’habite

Et dis leur la force que me donne la terre.

 

  

  

  Aline Bourdiol Deloche


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires